Non classifié(e)

En tant que personne non vaccinée contre la MEVE, vaut-il la peine de faire analyser la tique pour la MEVE?

Depuis 2005, le nombre d’infections à la MEVE en Suisse a fluctué entre 100 et 250 cas par an.
Les meilleures conditions climatiques invitent les gens a passer plus de temps dans la nature, qui rappelons le est un environnement propice aux tiques, et donc qui a conduit à une augmentation significative des infections à la MEVE ces dernières années.

L’OFSP a déclaré la Suisse comme zone à risque d’ESB, à l’exception des cantons de Genève et du Tessin. Si vous n’êtes pas vacciné, nous nous basons sur les informations de l’OFSP et recommandons une analyse des tiques MEVE.
montre plus

Ähnliche Beiträge